Exposition off “inclusion’art”- Les personnes en situation de handicap exposent leurs talents

0
225

«Inclusion’art», c’est le thème de l’exposition initiée par l’association Handicap.sn au Magic Land dans le cadre du Off de la 13ème édition de la Biennale africaine de l’art contemporain Dak’Art. Ils sont au total 14 personnes vivant avec un handicap à exposer des œuvres d’art composées de tableaux de peinture, du textile, des sacs, des portraits etc.

Cette exposition dont le vernissage a eu lieu hier, lundi 14 mai, vise à «promouvoir le talent des personnes en situation d’handicap à travers les arts», a fait savoir le président de l’association Handicap.sn. Selon Khadim Talla, l’exposition a montré la «capacité et le talent des handicapés».

Venu présider la cérémonie, le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly a magnifié les œuvres trouvées sur place. «J’ai espoir qu’en regardant ce qui s’est passé aujourd’hui, nous sommes en droit de dire que notre Biennale s’inscrit dans une dynamique de progrès réel et d’humanisation surtout», dit-il. Poursuivant son propos, il a fait savoir «qu’on peut vivre avec un handicap sans être handicapé» avant de «considérer l’éventualité d’une exposition nationale pour mettre en compétition les personnes vivant avec un handicap pour que leurs œuvres soient encore mieux vues».

Au vu de la création des artistes, le ministre de la Culture  a affirmé «qu’il n’est pas non plus exclu que nous puissions envisager une exposition rétro où nous allons célébrer du côté des autres les handicapés».

«Je suis impressionné par la dextérité de ses mains qui offrent à notre vue une esthétique remarquable », a dit Abdou Latif Coulibaly s’adressant à un des exposants du nom d’Ibrahima Boh. Il a, en effet, profité du vernissage pour se féliciter des expositions Off de la Biennale.

Quant au député Santi Sène Hagne, «la présence d’Abdou Latif Coulibaly démontre que le gouvernement s’est inscrit dans une politique volontariste et de protection des personnes handicapées». A la fin de la cérémonie qui a vu la participation de plusieurs autorités de la culture, les artistes ont offert deux tableaux en leurs portraits le ministre de la Culture et la Secrétaire générale de la Biennale Marième Bâ qui est leur marraine.

Les artistes handicapés ont également ravivé le public de leurs prestations.

LEAVE A REPLY