LANCEMENT DU CONCEPT “GALA DES BAOBABS” POUR LA PROMOTION DE L’INCLUSION SOCIALE

0
266
Le concept “Gala des Baobabs” a été lancé le jeudi 26 avril 2018 à Dakar par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr pour “la promotion de l’inclusion sociale à travers l’éducation, la formation professionnelle, l’emploi des personnes en situation de handicap au Sénégal et sur le continent”.
Le “Gala des Baobabs” prévu le 4 mai à Dakar décernera le “Prix Macky Sall pour l’inclusion et l’autonomie” aux 3 meilleures entreprises ayant recruté des personnes vivant avec un handicap, a expliqué Rajah Sy, membre du Comité scientifique lors du lancement du concept au siège du ministère de la Santé à Dakar.
Des prix spéciaux récompenseront également une association, une école spécialisée par la qualité des enseignements offerts aux enfants handicapés, une école publique et un centre de formation et une personne en situation de handicap œuvrant dans l’auto-emploi, a-t-elle expliqué devant Abdoulaye Diouf Sarr.
“Nous espérons qu’elles (entreprises) serviront d’exemples pour une société sénégalaise inclusive et solidaire”, a dit l’initiatrice du concept, la conseillère spéciale du Chef de l’Etat, Aïssatou Cissé, présidente du mouvement citoyen le “Sénégal pour tous et par tous”.
L’idée est de stimuler une “nouvelle ère pour les personnes en situation de handicap”, a-t-elle dit.
Sur le choix du nom du gala, la conseillère spéciale du Chef de l’Etat de relever : “les personnes handicapées comme les baobabs, symbole de notre pays, ont une force intérieure qui leur permet de rester toujours fortes malgré tout”.
Certes, a-t-elle dit, beaucoup d’efforts ont été faits par le gouvernement, mais les personnes en situation de handicap restent marginalisés et ne bénéficient pas toujours de leurs droits de citoyens.
Pour le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr qui a procédé au lancement du concept et à l’installation officielle des membres du jury, le “Gala des Baobabs” est un “mécanisme de promotion de l’emploi et de l’éducation spéciale et inclusive des personnes handicapées”.
Ces différentes structures et personnes seront distinguées sur la base de critères d’évaluation sous la supervision d’un jury pluridisciplinaire, a-t-il ajouté.
Le ministre a également suggéré au Comité d’organisation de penser également à inclure dans les distinctions une collectivité locale afin d’inciter les autres redoubler d’efforts dans leur politique d’inclusion sociale.

LEAVE A REPLY