L’objectif de distribution de 50 000 cartes d’égalité des chances atteint

0
422

L’objectif initialement fixé de distribuer 50 000 cartes d’égalité des chances à des personnes en situation d’handicap en fin 2017 a été atteint à ce jour, a indiqué, vendredi à Dakar, le président de la Fédération nationale des associations de personnes handicapées, Yatma Fall.

“6070 cartes ont été produites et remises à des bénéficiaires des régions de Matam, Kaffrine, Matam, Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor” a-t-il ajouté.

Yatma Fall s’exprimait lors de la cérémonie de remise de véhicules et de cartes à 7 centres régionaux de l’Action sociale par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

“La promesse a été tenue, il faut s’en féliciter puisqu’on attendait les autorités sur l’atteinte de cet objectif très important dans les dispositions de la loi d’orientation sociale”, a dit M. Fall.

Le président de la fédération des associations de personnes handicapées a toutefois appelé à satisfaire tous les ayants-droits de cartes d’égalité de chance et à mettre en oeuvre les autres dispositions contenues dans la Loi d’orientation sociale.

La carte donne accès à une inscription dans une mutuelle de santé, au transport public, à l’habitat, à l’emploi et à la formation, a rappelé M. Fall, faisant remarquer que “tous ces secteurs sont gérés par des ministères différents puisque la question du handicap est transversale”.

A cet effet, la Fédération a récemment organisé sur fonds propres un séminaire dont l’objectif était de produire un document qui revisite cette loi, son niveau d’application, la situation des personnes handicapées, les services sensés supportés la carte d’égalité des chances, etc. a indiqué Yatma Fall.

Qui a annoncé la tenue, dans les prochains jours, du premier Conseil interministériel consacré au handicap, moment de poser toutes les questions ayant trait à cette situation et d’amener les ministères sectoriels à jouer pleinement leur rôle en matière de prise en charge de ces personnes vulnérables.

LEAVE A REPLY