ZIGUINCHOR : L’ACEEC RÉCLAME UN CENTRE D’ACCUEIL SPÉCIALISÉ POUR LES ENFANTS HANDICAPÉS

0
221
Le mouvement Action commune pour l’émergence économique et citoyenne du Sénégal (ACEEC, Femme en Diola) réclame la construction d’un centre d’accueil spécialisé pour une meilleure prise en charge scolaire des enfants handicapés et des personnes vulnérables, a plaidé sa présidente Fatou Kiné Badji.
’’Ce n’est pas normal. Dans tout le Sénégal nous n’avons que le centre d’accueil spécialisé Talibou Dabo (Dakar). Nous voulons un centre de ce genre à Ziguinchor pour une prise en charge correcte des enfants vivant avec un handicap. Ce sera notre combat’’, a notamment dit Mme Badji, dimanche à Ziguinchor.
Elle s’exprimait au cours d’une cérémonie de lancement officiel du mouvement Action commune pour l’émergence économique citoyenne qui vise à ‘’travailler à l’amélioration des conditions de vie et d’existence des couches vulnérables que sont les enfants, les femmes et les personnes du troisième âge’’.
‘’Les enfants handicapés ne sont pas à l’aise à l’école. Ils souffrent aussi d’absence d’infrastructures conformes à leur handicap au niveau de leur famille et au niveau de leurs quartiers. Il leur faut un centre spécialisé pour une meilleure prise en charge de leurs préoccupations’’, a poursuivi Fatou Kiné Badji.
Le mouvement ACEEC qui se veut ‘’sans coloration politique’’ compter travailler avec des partenaires pour améliorer les conditions de vie et d’existence des enfants dans le cadre d’une série d’actions et d’activités pour le compte des couches vulnérables.
Créée depuis un an et lancée officiellement ce dimanche à Ziguinchor l’Action commune pour l’émergence économique et citoyenne ambitionne aussi de créer plusieurs points focaux dans les autres régions du Sénégal en vue d’être ‘’présente sur tout le territoire national’’.
‘’Nous ciblons surtout les couches les plus démunies. Les femmes qui sont dans le monde rural constituent aussi une priorité. Nous allons trouver les moyens nécessaires pour un meilleur accompagnement et encadrement de ces femmes rurales’’, a promis la présidente de l’ACEEC.

LEAVE A REPLY