LES PERSONNES VIVANT AVEC UN HANDICAP ‘’PRIORITAIRES’’ DANS LE NOUVEAU PLAN STRATÉGIQUE DU CNLS

0
184
LES PERSONNES VIVANT AVEC UN HANDICAP ‘’PRIORITAIRES’’ DANS LE NOUVEAU PLAN STRATÉGIQUE DU CNLS
Les personnes vivant avec un handicap seront prioritaires dans le nouveau plan stratégique (2018-2022) du Conseil national de lutte contre le sida (CNLS) à travers le projet ‘’VIH et Handicap’’.
’’Nous allons vers un nouveau cycle de notre projet avec le Plan stratégique 2018-2022 qui sera bientôt lancé avec une priorité pour les personnes vivant avec un handicap’’, a annoncé la secrétaire exécutive du CNLS, Dr Safiétou Thiam, lors de l’ouverture, jeudi, à Dakar, de la 2ème réunion de la Palateforme ‘’VIH et Handicap’’.
‘’Le CNLS est plus expert dans la lutte contre le Vih, mais pour la prise en charge des personnes vivant avec un handicap, les experts ont besoin des acteurs de la plateforme qui œuvrent à leurs côtés pour des réponses spécifiques’’, a expliqué Dr Thiam.
C’est pourquoi, elle a encore invité les membres de la plateforme à ‘’continuer à travailler avec le CNLS, pour intégrer toutes les actions essentielles à développer afin d’avoir une inclusion des questions liées au handicap dans le Plan stratégique avant sa validation’’.
Pour le président de la Fédération des associations de personnes vivant avec un handicap, Yatma Fall, le handicap doit être pris en compte dans toutes les stratégies de développement et dans tous les domaines.
‘’Une récente étude comportementale réalisée au Sénégal a montré que le taux de prévalence du VIH dans le groupe des personnes handicapées est deux fois supérieur à la moyenne nationale de 0,7%. C’est inquiétant’’, a relevé Yatma Fall.
‘’S’il en est ainsi, c’est parce que jusque-là, toutes les stratégies n’avaient pas pris en compte ce groupe victime parfois de violences’’, a-t-il précisé.
Il s’y ajoute qu’il y a ‘’un conflit de chiffres et de statistiques sur le nombre de personnes vivant avec un handicap’’. Là où le dernier recensement général du Sénégal fait état de 5% de la population générale, l’OMS et la Banque mondiale font état de 15%, selon Yatma Fall.
‘’C’est un groupe important qu’on ne peut pas mettre à côté dans l’élaboration des politiques et programmes de développement’’, a-t-il encore relevé.
Coordonnateur de la Plateforme ‘’VIH et Handicap’’, Dr Daniel Sarr, a souligné qu’il y a ‘’des progrès à faire dans la prise en charge des personnes vivant avec un handicap’’.
‘’C’est par le VIH que nous sommes partis pour mettre en place la plateforme, mais toutes les stratégies de développement sont ciblées dans ce programme’’, a souligné Dr Sarr.
Il a cité des actions essentielles à faire pour faciliter l’accessibilité des personnes vivant avec un handicap aux services de santé, à l’école, aux infrastructures publiques et à l’ensemble des services sociaux de base.
La Plateforme ’’VIH et Handicap’’, mise en place en mars 2017, regroupe l’ensemble des organisations qui interviennent dans la lutte contre le Vih, notamment les organisations de la société civile, l’ONUSIDA, le CNLS, les Associations de personnes vivant avec le VIH et la Fédération des associations de personnes vivant avec un handicap.

LEAVE A REPLY