COOPERATION – Appui aux handicapés : L’Inde redonne espoir à 200 personnes

0
202

C’est une vraie révolution pour les handicapés, bénéficiaires d’appareils et d’autres aides. Ils vont pouvoir marcher et améliorer leurs conditions de vie. Cela grâce à l’Inde qui a offert gracieusement des prothèses, des fauteuils roulants, des béquilles et autres appareils à 200 personnes handicapées pour une valeur de 32,5 millions de francs Cfa.

Le gouvernement indien redonne de l’espoir à 200 personnes handicapées. Les bénéficiaires ont reçu des prothèses, des fauteuils roulants, des béquilles et d’autres aides et appareils aux handicapés au cours d’une cérémonie organisée dans l’enceinte du Centre national d’appareillage orthopédique (Cnao). Un geste de haute portée pour ces jeunes et personnes âgées qui avaient perdu l’espoir de marcher un jour et d’être autonomes. Parmi les bénéficiaires, il y a le jeune Idrissa. Cet enfant, âgé aujourd’hui de 5 ans, est né avec une malformation au niveau des deux pieds. Il a subi plusieurs opérations pour pouvoir marcher.
Aujourd’hui grâce aux Indiens, il a essayé une prothèse qui, avec des séances de rééducation, va lui permettre de marcher confortablement à l’image de ses autres camarades. Sa mère, reconnaissante, s’est réjouie de cet acte de solidarité du Peuple indien à l’égard des Sénégalais. La directrice du Cnao, très ravie de ce partenariat entre l’Inde, l’Ile Maurice et le Sénégal, se dit consciente de l’importance de ce projet. «Nous savons que bénéficier de prothèses ou d’autres moyens d’améliorer son handicap permet d’être mieux armé pour se prendre en charge», soutient la directrice du Cnao, Bineta Diabel Dia.
Le handicap n’est pas une fatalité mais un problème auquel il faut apporter une solution, selon le ministre de la Santé et de l’action sociale. Tout de même il faut reconnaître qu’au Sénégal, l’appareillage constitue un problème majeur. Or, «on ne peut pas rêver d’autonomie et d’inclusion sans appareillage», souligne Yatma Fall, président de la Fédération nationale des associations des handicapées. Ce projet d’appareillage, financé à hauteur de 32,5 millions de francs Cfa et exécuté par l’ambassadeur de l’Inde au Sénégal, est piloté par le Centre national orthopédique (Cnao). En effet, annonce la directrice du Cnao, les 200 appareils disponibles sont le début d’un programme qui, selon elle, va prendre en charge 500 handicapés. Le projet promeut la mobilité des handicapés et travaille à aider les personnes vivant avec un handicap à aspirer à des lendemains meil­leurs, dans la dignité.
Au-delà de cette aide, le partenariat vise plus loin. L’Inde prévoit un transfert de technologie au Sénégal. L’Inde est un pays qui a acquis des compétences avérées dans le domaine de l’appareillage. Il a développé un modèle spécial de soins de santé pour la mobilité du handicapé. Grâce à son Ong Bhagwan Mahaveer Viklang Sahayata Samiti (Bmvss), il fournit des appareils à près de 70 mille handicapés par an. Un modèle à suivre pour le Centre national d’appareillage orthopédique, qui  a pour missions la rééducation et la réadaptation fonctionnelle des personnes en situation de handicap.

LEAVE A REPLY